Sep 19

Dans la gueule… du macareux!

Pour faire plaisir à Catherine (qui a déjà vu la photo d’ailleurs), voici une photo de la star sous forme de diptyque, qui non seulement est joli (j’espère), mais aussi en montre plus sur la vie de nos amis :

  1. Noter la commissure du bec (jaune) bec ouvert et bec fermé, qui permet au bec de s’élargir beaucoup, soit pour creuser son terrier (dans la terre), soit pour accumuler des petits poissons qu’il ramènera à ses poussins pendant leurs premier mois de vie – il ramène les poissons par paquets pour rentabiliser le voyage!
  2. Noter aussi les petits picots sur le haut du palais, qui lui permettent de commencer à attraper des poissons, et de continuer à pécher sous l’eau sans que les poissons déjà péchés ne risquent d’être perdus.

… tout un art de vivre!

(Cliquer sur la photo pour voir la voir en plus grand)

Sep 15

Portraits de macareux

Et voici la star incontestée des oiseaux des iles Shetland, le Macareux moine. Le Macareux vit d’ordinaire en mer, mais lors de la période de la reproduction et des naissances il s’aide de son bec pour creuser des terriers en haut des falaises. Pas timide, l’oiseau se laisse facilement approcher de très près. A déguster sans modération…

(Cliquer sur la photo pour voir le diaporama)

Sep 05

Pas faciles à voir, les loutres

Nous voulions voir des loutres, c’était un des buts, mais elles ont été plutôt élusives; finalement, nous les aurons vu trois fois, mais peu de temps et dans des conditions difficiles; espérons que les loutres d’Alaska seront moins timides. Voici quand-même quelques images.

 

(Cliquer sur la photo pour voir le diaporama)

Août 29

Quelques phoques

Toujours dans les mammifères – qui a dit qu’il n’y a que des oiseaux dans les Iles Shetland? Mais cette fois dans la mer, les phoques se prélassent dans toutes les baies, pour peu qu’ils y trouvent une pierre ou un banc de sable boien confortable à marée basse.

(Cliquer sur la photo pour voir le diaporama)

Août 22

et des lapins

Encore plus que des poneys, encore plus que des moutons, le pays regorge de lapins… Car ils n’ont aucun prédateur, pas de renard, peu d’oiseaux de proies. Ils se reproduisent… comme des lapins. Alors pour faire plaisir à François on continue dans les mammifères des Shetlands, avec… des civets sur pattes… 🙂

(Cliquer sur la photo pour voir le diaporama)

Août 15

Des moutons à profusion

Si l’on voit beaucoup de chevaux dans les iles Shetlands, il y a une espèce qu’on voit vraiment partout, ce sont les moutons; dans les champs, au bord des falaises, le long des lacs, ils sont chez eux. Voici quelques-uns de ces gigots sur pattes…

 

(Cliquer sur la photo pour voir le diaporama)

Août 02

Poneys du Shetland

J’ai eu la chance de passer 10 jours dans les Iles Shetland, au nord de l’Ecosse, au début du mois de Juin; La part belle est donnée à la nature et en particulier aux oiseaux, mais comment ne pas commencer la publication par l’emblème de l’archipel, le fameux Poney des Shetlands.

(Cliquer sur la photo pour voir le diaporama)

Juil 11

Rapaces en Brenne

Pour clore les diaporamas Brenne 2017, voici quelques images (pas toujours faciles à prendre) des 2 rapaces star de la Brenne, à savoir le Busard des roseaux, et le Milan noir. Ce ne sont pas des photos extraordinaires, c’est plus pour le partage.

 

(Cliquer sur la photo pour voir le diaporama)

Juin 29

Hérons pourprés de Brenne

La Brenne est l’endroit idéal pour observer les hérons pourprés; un peu plus petit que le Héron cendré, et moins commun que celui-ci, il s’identifie  grâce à la couleur blanc roux que l’on retrouve sur le flanc et sur le cou. En cette saison (mi-mai), les adultes couvent ou construisent le nid, et il est donc très fréquent de les voir ramener des petites branches destinées à améliorer le confort du nid. On les voit comme sur une des photos avec la crête hérissée comme des punks, en signe de défense du territoire.

Ils se nourrissent dans les roselières, ou ils attrapent des petits poissons, des crustacés ou des mollusques comme sur une des photos du diaporama.

Juin 20

Guêpiers d’Europe, en Brenne

Observer un groupe de guêpiers reste toujours une source d’émerveillement. Ces oiseaux aux couleurs éclatantes reviennent en France en Mai pour préparer la nouvelle génération; en groupes de 10 à 50, ils utilisent leur bec pour creuser des nids sur le flanc de talus de terre proches d’une rivière. Leur long becs courbe leur permet d’attraper toutes sortes d’insectes, leur préférence allant aux guêpes, abeilles, et autres libellules. Ils repartiront vers l’Afrique au mois d’Août.
(Cliquer sur la photo pour voir le diaporama)

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com