Août 15

Des moutons à profusion

Si l’on voit beaucoup de chevaux dans les iles Shetlands, il y a une espèce qu’on voit vraiment partout, ce sont les moutons; dans les champs, au bord des falaises, le long des lacs, ils sont chez eux. Voici quelques-uns de ces gigots sur pattes…

 

(Cliquer sur la photo pour voir le diaporama)


Les utilisateurs qui ont aimé cet article :

Août 02

Poneys du Shetland

J’ai eu la chance de passer 10 jours dans les Iles Shetland, au nord de l’Ecosse, au début du mois de Juin; La part belle est donnée à la nature et en particulier aux oiseaux, mais comment ne pas commencer la publication par l’emblème de l’archipel, le fameux Poney des Shetlands.

(Cliquer sur la photo pour voir le diaporama)


Les utilisateurs qui ont aimé cet article :

Juil 11

Rapaces en Brenne

Pour clore les diaporamas Brenne 2017, voici quelques images (pas toujours faciles à prendre) des 2 rapaces star de la Brenne, à savoir le Busard des roseaux, et le Milan noir. Ce ne sont pas des photos extraordinaires, c’est plus pour le partage.

 

(Cliquer sur la photo pour voir le diaporama)


Les utilisateurs qui ont aimé cet article :

Juin 29

Hérons pourprés de Brenne

La Brenne est l’endroit idéal pour observer les hérons pourprés; un peu plus petit que le Héron cendré, et moins commun que celui-ci, il s’identifie  grâce à la couleur blanc roux que l’on retrouve sur le flanc et sur le cou. En cette saison (mi-mai), les adultes couvent ou construisent le nid, et il est donc très fréquent de les voir ramener des petites branches destinées à améliorer le confort du nid. On les voit comme sur une des photos avec la crête hérissée comme des punks, en signe de défense du territoire.

Ils se nourrissent dans les roselières, ou ils attrapent des petits poissons, des crustacés ou des mollusques comme sur une des photos du diaporama.


Les utilisateurs qui ont aimé cet article :

Juin 20

Guêpiers d’Europe, en Brenne

Observer un groupe de guêpiers reste toujours une source d’émerveillement. Ces oiseaux aux couleurs éclatantes reviennent en France en Mai pour préparer la nouvelle génération; en groupes de 10 à 50, ils utilisent leur bec pour creuser des nids sur le flanc de talus de terre proches d’une rivière. Leur long becs courbe leur permet d’attraper toutes sortes d’insectes, leur préférence allant aux guêpes, abeilles, et autres libellules. Ils repartiront vers l’Afrique au mois d’Août.
(Cliquer sur la photo pour voir le diaporama)


Les utilisateurs qui ont aimé cet article :

Juin 13

Cascades du Jura

Pour finir le volet Jura, voici des images de deux autres cascades des environs, d’abord la cascade du Hérisson, et ensuite comme sur la photo à droite, le ruisseau du Dard, qui naît au bas de la cascade de Baumes les Messieurs.

(Cliquer sur la photo pour voir le diaporama)


Les utilisateurs qui ont aimé cet article :

Juin 06

Bergeronnettes des ruisseaux

Autre familière des cascades et torrents du Jura, la Bergeronnette des ruisseaux virevolte au dessus de l’eau, chassant des petits insectes en plein vol ou au bord de l’eau, qu’elle accumule en nombre impressionnant dans son bec, pour les ramener au nid où sa progéniture affamée l’attend.

(Cliquer sur la photo pour voir le diaporama)


Les utilisateurs qui ont aimé cet article :

Mai 30

Cincle plongeur, dans les cascades du Jura

Le Cincle plongeur (ou Merle d’eau à cause de sa vague ressemblance) est un oiseau coutumier des torrents et des rivières agitées, à condition que l’eau soit d’une propreté parfaite. Le cincle est capable de plonger et de nager sous l’eau sur une bonne distance, pour y pécher les larves et petits crustacés dont il se nourrit. On peut assez facilement le trouver dans les cascades du Jura, où on le repère posé sur un caillou à guetter sous l’eau, ou dans son vol rapide qui suit les méandres du ruisseau.

(Cliquer sur la photo pour voir le diaporama)


Les utilisateurs qui ont aimé cet article :

Mai 25

Une journée dans le Bassin d’Arcachon



Comment profiter d’un weekend d’élection (après avoir fait une procuration bien-sûr!) pour profiter au calme de la beauté du Bassin d’Arcachon, sous la belle lumière du mois de Mai.

(Cliquer sur la photo pour voir le diaporama)


Les utilisateurs qui ont aimé cet article :

Mai 14

Le Teich, cuvée 2017

Râle d’eau

Visite annuelle au Teich  en ce weekend du 8 Mai… le parc est tranquille pour cause d’élection, mais comme toujours une grande variété qui fait le bonheur des débutants; cette année, observation d’un râle d’eau, que je n’avais pas encore vu ici  – ainsi que d’un héron pourpré, mais trop caché pour donner une belle photo.

(Cliquer sur la photo pour voir le diaporama)

Articles plus anciens «

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com